top of page

La randonnée comme ressource

Dernière mise à jour : 27 août 2022

Marcher !

Tout le monde marche… au quotidien, sans y faire attention, voire même au sein de la maison ; pour aller chercher le pain, pour récupérer ses enfants à l’école, entre le parking et le bureau…

Quoi de plus normal que marcher.

Quelque chose d’habituel, d’inné, venu de la nuit des temps depuis que l’homme s’est redressé que nous faisons sans même y penser.

Et pourtant : si je nous observe, petites fourmis quotidiennes, nous ne faisons que courir. Courir après le temps, courir après les impératifs, courir entre 2 rendez vous parce qu’on a trop d’activités absolument toutes indispensables…

Je vous rassure, je ne fais absolument pas exception, je passe ma vie à organiser mes journées et semaines afin de ne pas rater une minute, afin d’ assurer tous mes projets à la fois qu’ils soient personnels ou professionnels ; et des projets en cours ou à venir, j’en ai des centaines vous n’imaginez même pas!


Mais,

dans 2 semaines je vais randonner.

livre Tour d'Europe de Fanny Truilhe et Mathilde Gibelin

Alors, je ne prétends pas me caler sur les chemins noirs de Sylvain Tesson ou me lancer dans un raid survie spécial dépassement de soi.

Je ne vais pas sillonner l’Europe comme l’on fait 2 amies exceptionnelles il y a quelques années.


Non, je vais juste marcher!


Sentir mon corps se mettre en mouvement, avoir mal au pieds, haïr les 10 kilos que j’ai en trop et le souffle va me manquer car je m’enfume quotidiennement.


Mais je sais que je vais aussi marcher en pleine conscience, sentir chaque muscle se forger, méditer sur chaque calvaire que je vais rencontrer et sentir dans chaque partie de mon corps un abandon et une sensation d’ivresse.

Je vais arpenter mon territoire et en ressentir chaque pierre et chaque bosquet.

Apprécier mon corps en mouvement, le ressentir pleinement en faisant fi de chaque défaut et imperfections dus à un mode de vie trop sédentaire.

Cela va être compliqué, je le sais.

Je n’ai plus les capacités physiques de mon adolescence mais… je vais adorer chaque moment, chaque petite parcelle de ce tout petit voyage et je reviendrai chez moi épuisée mais pleine d’une énergie extraordinaire.

J’aurais trouvé de quoi nourrir mon esprit: observer les rares feuilles de chêne qui ont bravé l'hiver, sourire au perce neige qui pousse entre 2 rochers ou avec chance capter la beauté d'un chevreuil à l'ombre de la forêt que je retranscrirai plus tard dans des œuvres diverses.

silhouette noir et blanc feuilles de chene et glands


Alors vous aussi, prenez votre sac à dos, et accompagnez moi en pensées ou forcez-vous à aller randonner.

Cela en vaut la peine, je vous le promet !

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Post: Blog2_Post
bottom of page