top of page

La sensualité du Toucher

Dernière mise à jour : 27 août 2022

De tous nos sens, le toucher est probablement celui qui me semble le plus attirant et le plus dangereux.

Chez le fœtus humain, c'est le premier des cinq sens à se développer et tout au long de la vie, la mémoire kinesthésique en sus de la mémoire visuelle ou auditive permet l’appréhension la plus complète du monde qui nous entoure.


Mais c’est surtout le seul sens qui nous permet de ressentir dans toute sa complexité notre environnement.

Chaque matière effleurée, chaque structure pressée, chaque élément frotté nous permet d’apprécier les sensations les plus puissantes, les plus agréables, les plus douloureuses.

La peau est l’organe le plus important du corps du moins par son étendue et certaines zones cutanées comme les doigts et les lèvres possèdent un nombre colossal de récepteurs qui envoient immédiatement un message au cerveau primitif.


Mais le toucher est surtout le seul sens qui permet de créer une relation.

Un regard apportera des éléments de lien, une odeur, vous invitera à développer une amitié ou un certain charme mais le toucher … est le moyen le plus sensuel de créer de toute pièce.

Toucher la pierre avant de la sculpter, suivre des doigts les veines du bois, caresser du dos de la main son enfant ou saisir avec force le corps de son amant.

Chaque fois que votre main ou que vos lèvres s’approchent d’un élément vous devenez générateur d’ émotions et de sentiments.

Vous ressentez la chaleur, la puissance, l’âme de ce qui vous entoure.

L’étreinte, le baiser, la caresse, les mains sur la peau vous font éprouver le plaisir à l’état le plus pur.

livre de l'Odyssee d'Homere ancienne edition Flammarion

Pour un animal solitaire comme moi, il est dangereux de toucher voire même de simplement effleurer.


Toucher crée un lien, toucher ouvre des portes, amène des sensations, des pensées, des rêves, des espoirs.


Toucher la matière permet de guider son ouvrage, de l’envelopper, de la développer, voire de la détruire.


Chaque pièce de lin utilisée dans mes créations, chaque morceau de cuir fendu, chaque coffre gravé prend une part de mon souffle, de mon être.


Chacun des objets généré par mes mains transmis ou vendu a créé un lien physique avec son destinataire qui désormais à chaque utilisation ressent l’authenticité de la matière et de la création, d’une certaine communauté d’esprit, d’un sentiment d’appartenance.


Toucher le corps de l’autre nous donne accès à son essence, sa nature profonde, et développe un appétit insatiable.


Il faut du courage pour toucher car lorsque vous ressentez un mystère chez l’Autre, vous n’avez plus qu’une envie : y être initié...


Posts similaires

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
May 06, 2022

Quel magnifique texte! MERCI!!!

Like
Post: Blog2_Post
bottom of page